Les activités du BTP

Le BTP regroupe communément les métiers du bâtiment et des travaux publics. Ce secteur englobe ainsi les activités intervenant dans le cadre de la construction d’édifices publics ou privés, à destination industrielle ou non. Il convient de préciser qu’il s’agit d’un milieu porteur où l’employabilité est très forte et qui constitue actuellement l’un des secteurs économiques les plus importants. Notons également que les activités du BTP s’adressent à la fois aux jeunes qui ne sont pas titulaires du BAC et qui souhaitent être professionnalisés le plus tôt possible, mais elles présentent aussi des opportunités pour ceux qui souhaitent poursuivre des études supérieures et obtenir des postes à plus grandes responsabilités.

Métiers du BTP

Descriptif métier :
Le maçon travaille sur toutes sortes de chantiers où il est chargé de poser l’ossature du bâtiment à partir de laquelle les autres professionnels pourront ajouter les finissions. Le maçon a alors pour missions principales : le montage des structures porteuses, des murs porteurs, la pose des planchers, l’assemblage des armatures en béton etc…

Formation à suivre : 
Pour devenir maçon, il est nécessaire de suivre une formation pratique en « Maçonnerie » ou bien en « Technicien du bâtiment ». Notons que cette formation est professionnelle et non universitaire.

Qualités requises :
Le maçon doit avant tout disposer de nombreuses qualités techniques et savoir manipuler des outils variés. La rigueur et la précision sont aussi des qualités essentielles à l’exercice de cette profession. Le maçon doit également être en de bonnes conditions car la maçonnerie est extrêmement physique. Enfin, ce métier suppose beaucoup de disponibilité étant donné que le maçon est amené à travailler le weekend et les jours fériés.

Conditions d’accès :
Se renseigner par rapport à la législation de chaque pays. 

Descriptif métier :
Le couvreur est, comme le maçon, un professionnel du bâtiment. Toutefois, sa mission à lui consiste à concevoir, restaurer et isoler les toitures des bâtiments et des immeubles.

Formation à suivre :
Pour devenir couvreur, il est conseillé de suivre une formation de « Couvreur », d’ « Etancheur du BTP et des TP », en « Bâtiment », en « Charpente-couverture » ou encore en « Enveloppe du bâtiment ». Ces formations sont toutes professionnelles et certaines sont accessibles même sans être titulaire du BAC.

Qualités requises :
Le couvreur doit être suffisamment courageux pour monter sur un toit sans avoir peur du vide pour exercer son travail. Le sens de l’équilibre est ainsi primordial sans compter la concentration dont doit faire preuve le couvreur.

Conditions d’accès :
Se renseigner par rapport à la législation de chaque pays.

Descriptif métier :
Le peintre en bâtiment est responsable de l’application des peintures et des revêtements sur un bâtiment. Il intervient alors en dernier sur un chantier afin de finaliser celui-ci. Ses missions sont multiples allant du montage des échafaudages et des tables à tréteaux, à la pose de nouveau revêtement et parfois même au revêtement des sols, à la pose de papier peint et des vitres.

Formation à suivre :
Pour devenir peintre en bâtiment, il convient de suivre une formation professionnelle en « Peinture-application de revêtement », en « Peinture et revêtement » ou encore en « Aménagement et finition ».

Qualités requises :
Le peintre en bâtiment doit parfaitement maîtriser les différents types de matériaux et les techniques de peinture. Il doit avoir l’oeil d’un artiste afin de réaliser des travaux les plus harmonieux possibles ce qui suppose de savoir jouer avec les tons, les nuances, les surfaces etc…Le peintre en bâtiment doit également disposer d’une très bonne condition physique et faire preuve de beaucoup d’habileté.

Conditions d’accès :
Se renseigner par rapport à la législation de chaque pays.

Descriptif métier :
L’électricien du bâtiment installe et met en service des équipements électriques dans les bâtiments. Il peut effectuer des travaux de dépannage et de maintenance.

Formation à suivre :
Pour devenir électricien du bâtiment, il n’est pas nécessaire d’être titulaire du BAC, néanmoins, il est essentiel de suivre une formation pratique en « Préparation et réalisation d’ouvrage électriques », en « Electronique », « Installations et équipements électriques » ou encore en « Electrotechnique ».

Qualités requises :
L’électricien du bâtiment est quelqu’un qui connait parfaitement les lois de l’électricité ainsi que les normes à respecter et qui a également de bonnes bases en bricolage. Il se doit aussi de savoir communiquer avec une équipe tout en étant capable de travailler en totale autonomie. Ce métier suppose aussi de savoir respecter des délais strict en fonction de la demande.

Conditions d’accès :
Se renseigner par rapport à la législation de chaque pays.

Descriptif métier :
Le chef de chantier est celui qui dirige et suit la réalisation d’un chantier de travaux ou d’une partie de celui-ci. Il est ainsi en charge de la gestion de l’avancée du chantier et de l’encadrement d’une équipe travaillant sur le terrain.

Formation à suivre :
Pour devenir chef de chantier, il est nécessaire d’être titulaire du brevet et de suivre une formation pratique en bâtiments et travaux publics ou bien en génie civil. Il est également possible de devenir chef de chantier après l’obtention du BAC à condition d’avoir de l’expérience dans le milieu ou bien d’avoir suivi une formation complémentaire en « technicien du bâtiment ou encore en « travaux publics ».

Qualités requises :
Le chef de chantier est avant tout un manager ce qui suppose de savoir mener une équipe, d’avoir un très bon sens du relationnel et de l’autorité. Par ailleurs, le chef de chantier participe activement à la formation de ces employés et à la cohésion de l’équipe ce qui suppose beaucoup de pédagogie. Naturellement, il doit également disposer de très bonnes connaissances techniques dans le domaine afin de mener ses chantiers le mieux possible.

Conditions d’accès :
Se renseigner par rapport à la législation de chaque pays.

Descriptif métier :
Le conducteur de travaux est responsable du bon déroulement des travaux sur un chantier depuis le projet jusqu’à la livraison. Il supervise ainsi le chef de chantier et coordonne les différents professionnels du bâtiment.

Formation à suivre :
Pour devenir conducteur de travaux, il n’existe pas de formation spécifique car c’est avant tout l’expérience qui permet d’exceller à ce poste. Toutefois, pour évoluer rapidement dans le milieu du bâtiment, il est conseillé d’être titulaire d’un diplôme de niveau BAC+2 spécialisé dans le bâtiment ou bien en « économie de la construction et travaux publics » ou encore en « génie civil ».

Qualités requises :
Le conducteur de travaux se doit d’avoir le sens des responsabilités et être extrêmement organisé. C’est en effet de lui que va dépendre l’avancement du chantier ce qui suppose d’être capable de prendre des décisions, des initiatives et de bien gérer la pression. Ce métier suppose également d’avoir de bonnes qualités relationnelles afin de diriger au mieux ses équipes et de gérer également les éventuels désaccords avec ses fournisseurs ou même ses supérieurs.

Conditions d’accès :
Se renseigner par rapport à la législation de chaque pays.

Descriptif métier :
Le chef d’équipe BTP travaille sous la responsabilité du chef de chantier et doit selon ses directives organiser le travail de son équipe sur le terrain, répartir le travail entre les ouvriers, contrôler la réalisation des tâches mais aussi animer et motiver les membres de son équipe afin d’assurer la meilleure cohésion possible.

Formation à suivre :
Pour devenir chef d’équipe BTP, il est nécessaire de disposer d’expérience dans le secteur du bâtiment ou d’avoir suivi une formation professionnelle en « Bâtiment », en « Technicien du bâtiment », en « Travaux publics », ou encore en « Encadrement de chantier ».

Qualités requises :
Le conducteur de travaux se doit d’avoir le sens des responsabilités et être extrêmement organisé. C’est en effet de lui que va dépendre l’avancement du chantier ce qui suppose d’être capable de prendre des décisions, des initiatives et de bien gérer la pression. Ce métier suppose également d’avoir de bonnes qualités relationnelles afin de diriger au mieux ses équipes et de gérer également les éventuels désaccords avec ses fournisseurs ou même ses supérieurs.

Conditions d’accès :
Se renseigner par rapport à la législation de chaque pays.

Descriptif métier :
Le chef de projet IBM plus connu sous le nom de IBM manager veille au respect des exigences techniques et des normes environnementales sur un projet en construction donné.

Formation à suivre :
Pour devenir IBM manager, il convient de suivre une formation spécifique et notamment être titulaire d’un diplôme de niveau BAC+5 spécialisé dans l’idéal en génie civil. Un diplôme d’ingénieur est également envisageable pour atteindre ce poste à condition qu’il soit associé à une certification sur les outils ou logiciels IBM. Il convient de préciser qu’il s’agit d’un nouveau métier ce qui explique la rareté des formations permettant d’y accéder.

Qualités requises :
L’IBM manager doit être doté d’un excellent leadership ainsi que disposer de qualités évidentes d’analyse et de synthèse. Son efficacité dans le métier est aussi conditionnée par ses capacités relationnelles et notamment par des facilités de communication que ce soit avec les décideurs du projet ou avec les membres de son équipe. Enfin, il doit être capable d’animer ses équipes car la réussite du projet dépend essentiellement de la cohésion du groupe et donc de sa faculté à influencer les intervenants à bien travailler ensemble.

Conditions d’accès :
Se renseigner par rapport à la législation de chaque pays.

Descriptif métier :
L’ingénieur BTP est en charge de l’analyse de projets de construction de bâtiment. A ce titre, il étudie les projets de constructions de bâtiments, détermine les procédés techniques à utiliser dans le cadre du projet mais il effectue également des simulations et mène des études de conception. Son objectif est d’évaluer si un projet donné est effectivement réalisable ou non.

Formation à suivre :
Pour devenir ingénieur BTP, il est nécessaire d’être titulaire du BAC et d’un diplôme du niveau BAC+5 effectué de préférence dans une école d’ingénieur. Il est également possible d’accéder à ce métier par une formation en université en suivant un Master professionnel spécialisé en « Ingénierie de projet » ou bien en « génie civil et infrastructures ».

Qualités requises :
L’ingénieur BTP se doit avant tout de disposer de connaissances techniques solides en matière de bâtiment et de construction. Par ailleurs, il doit être doté d’excellentes capacités d’analyse et de synthèse sans compter sur son sens de l’écoute de la négociation et de la persuasion.

Conditions d’accès :
Se renseigner par rapport à la législation de chaque pays.

Descriptif métier :
Le métier de chargé d’affaires dans le BTP présente la particularité de regrouper à la fois des tâches techniques et des tâches commerciales. En effet, le chargé d’affaire BTP gère un portefeuille de clients, il prospecte en fonction des besoins de ses clients mais il coordonne également les acteurs de la construction sur un chantier donné et se doit d’être présent sur le terrain afin de s’occuper de l’achat de matériel et d’encadrer les ouvriers.

Formation à suivre :
Pour devenir chargé d’affaire dans le BTP, il est nécessaire de suivre une formation après l’obtention du BAC de type école d’ingénieur (niveau BAC+5) ou à l’université en « Génie civil » ou « Bâtiment » si cette formation est accompagnée d’une expérience professionnelle dans le domaine.

Qualités requises :
Le chargé d’affaire BTP doit faire preuve de beaucoup de rigueur et d’organisation afin d’assurer un suivi régulier avec tous ses clients. Il doit également avoir une connaissance parfaite du monde du BTP et être un bon communiquant.

Conditions d’accès :
Se renseigner par rapport à la législation de chaque pays.

Descriptif métier :
L’architecte est en charge des différentes phases de la conception d’un bâtiment jusqu’à la réception des travaux. A ce titre, il dessine, conçoit et supervise la construction d'un bâtiment, qu'il s'agisse d'une maison individuelle, de logements collectifs ou de bâtiments publics.

Formation à suivre :
Pour devenir architecte, il est nécessaire de disposer d’un diplôme d’Etat accessible après l’obtention du BAC. Il est en outre nécessaire de suivre une formation au sein d’une école d’architecture (BAC+5).

Qualités requises :
L’architecte est quelqu’un de créatif disposant de bonnes connaissances en histoire de l’art qui s’avèrent notamment utiles lors de la rénovation d’anciens bâtiments. Il doit également être autant à l’aise avec des crayons que des logiciels de dessins. Des connaissances juridiques notamment en Droit de l’urbanisme sont aussi un atout pour exceller dans le métier.

Conditions d’accès :
Se renseigner par rapport à la législation de chaque pays.

HAUT
Translate »